Différences entre Astrologie tropicale et Astrologie sidérale

 
 
 
gDifférences entre astrologie tropicale et astrologie sidérale h
 
 
 
 
L’astrologie tropicale se base sur la position des planètes dans la roue du zodiaque dont la répartition des signes se fait en fonction des saisons. C’est à dire que cette roue de 360° sera subdivisée en 12×30° correspondant aux 12 signes du zodiaque. Le 0°, correspondant au début du Bélier, et à la position du soleil le 21 mars, début du printemps (équinoxe du printemps).

L’astrologie sidérale base sa subdivision du zodiaque sur les constellations. C’est à dire prend comme référence  la position de certaines étoiles pour déterminer le 0° Bélier . Cependant, du fait de la précession des équinoxes, aujourd’hui, on a pût remarquer un décalage en degrés de ces constellations par rapport à leurs positions au temps de nos ancêtres Babyloniens.

Ce décalage s’appelle anayamsa en langage hindou et à l’heure actuelle est de 23°54 (Lahiri).
Ceci signifie que le degré 0° en Jyotish (astrologie sidérale védique) se trouvera déplacé de 23°54 en tropicale. 
Par rapport au 0° Bélier en tropical on le trouve en sidérale à 6°06 Poissons. Un soleil à 10° Bélier en tropicale, se trouvera à 16°06 Poissons en sidérale.

De cette base un autre élément entre en ligne de compte « Les maisons ».
Comme dans toutes astrologies antiques, la domification (division du zodiaque en 12 maisons) utilisée est celle des « maisons égales ».
Cependant en Jyotish les cuspides tombant en signe, détermine la maison que représentera le signe tout entier et englobe de ce fait toutes les planètes se trouvant dans ce signe quelque soient leurs positions, avant ou après la cuspide comme nous le connaissons en tropicale.
De ce fait nous nous retrouvons d’un système à l’autre avec des planètes pouvant occuper des signes et des maisons différentes.

Anayamsa:

Il y a plusieurs anayamsa utilisé en astrologie sidérale:

1/La plus utilisée est l’anayamsa Lahiri qui se base sur la position de l’étoile Spica (l’épi) à 30° de la vierge. 
De là se sont déployés les autres signes du zodiaque. Le décalage est de 23°51 

2/Le deuxième plus utilisé est le SVP de Fagan qui est d’origine occidentale et qui se base sur la position de     deux étoiles : Antares ( le cœur du scorpion) et Aldebaran (L’oeil du Taureau) qui sont d’origine Mésopotamienne. Ces deux étoiles étant considérées comme le milieu de leur signe. De là se sont déployés les autres signes. Le décalage est de 24°44 

3/Les autres anayamsa en Inde font partie de traditions familiales d’astrologues et sont nettement moins utilisées.       Tel que : Raman :22°24

En occident nous avons également d’autres anayamsa qui sont d’origine philosophique diverse tel que :
      Les anthroposophes :29°41
      Deluce :27°48
      Heindel :20°54
Il faut savoir cependant que les différents courants sidéraux et tropicaux utilisent des domifications différentes(le partage des maisons) .

La domification :

La domification Indo-sidérale 
1/En astrologie védique (Jyotish) est utilisé principalement une domification zodiacale. C’est à dire qu’elle part de la
position de l’As pour déterminer le signe de la première maison, peu importe où il se situe. Ensuite, c’est très simple,
un signe = une maison. 
Ex : AS à 23° Bélier 
M1 de 0° du Bélier à 0° du Taureau, M2 du 0° du Taureau à 0° du Gémeaux……. 
2/La seconde est une domification similaire à celle de Porphyre et est appelée «
Sripathi ». 
Une troisième utilisée par Krishnamurti Paddhati incorpore également le système de maison de Placidus popularisé en 
France par Dethier .

 
ou domification Antique, considère également des maisons de 30° chacune cependant en considérant l’As comme le milieu de la maison, donc la maison s’étendra de 15° avant jusqu’à 15° après l’AS. De là se déploient les autres maisons, chacune de 30°.
Cette domification est utilisée en astrologie antique sidérale occidentale et qui je suppose s’associe au SVP Fagan (à vérifier). 
Ex : AS à 23° du Bélier
M1 de 8° du Bélier à 8° du Taureau, M2 de 8° du Taureau à 8° du Gémeaux……
A noter, le MC est déterminé par rapport à la position du Soleil à 12h (Soleil local)aux solstices d’été et d’hivers.

Les domifications occidentales  sont multiples et basées sur des calculs mathématiques.
Porphyre au 3ème siècle
Campanus au 12ème siècle
Regiomontanus au 15ème siècle
Placidus au 17ème siècle
La domification Placidus est la plus répandue.
Note : La position de l’AS, DS ne change pas quelques soit la domification occidentale. Le MC quant à lui est déterminé par rapport au point le plus élevé du Soleil (12h Soleil local. Le Soleil se lève à Paris 9’20" avant Greenwich)du jour considéré.

Marie-Luce Piette ©

 

free hit counter

 

Publicités
  1. #1 par leaurent le 2 février 2012 - 20 h 55 min

    Je suis entièrement d’ accord sur le sujet. Je m’ intéresse à l’ astrologie depuis une quarantaine d’ années. Curieux de nature, j’ effectue des recherches dans différents domaines. En 1986-87, ayant assisté à des conférences à Bruxelles où j’ ai rencontré Jacques Dorsan, j’ ai adopté le zodiaque sidéral définitivement. Depuis deux ans, j’ai adopté l’ ayanamsa du tibétain Djwal kuhl (26°58′ le O1/O1/1900) ce qui change la position de 3 planètes dans mon thème à ma satisfaction. J’ ai effectué des vérifications sur le thème de mes proches. Je lis les maisons astrologiques dans le sens inverse des signes comme préconisé par J. Dorsan et j’ inverse mercure et vénus (mercure et vénus démasqués de Maurice Nouvel). A chacun de chercher sa voie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :