La Mésopotamie et les grecs


   ______________   Littérature et biographie de 600 à 400 av.J.C.  _____________
        ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
1ère partie: La Mésopotamie et les  Grecs


Les peuples d'orient à partir de 500 av J.-C.

Les textes ci-après sont tirés en grande partie du livre "L’astrologie et la religion parmi les grecques et les romains" de Franz Cumont , éminent chercheur qui a consacré sa vie à l’étude des religions et a retracé le développement de l’astrologie affin de comprendre sont implication et son influence dans l’histoire antique des hommes. Il s’agit uniquement de passages du livre (indiqués par le numéro de la page) que j’ai traduit de l’anglais (seul ouvrage en ma possession que vous pouvez télécharger) et qui ne saurait remplacer le livre que je vous conseille de lire. Ce livre a été publié en 1912 . De ce fait certaines découvertes récentes n’y sont pas reprises. Je les ai donc ajoutées en fonction de ce qui a été porté à ma connaissance.
Le culte des étoiles


 Mésopotamie

(p11) En 539 avant J.-C., Babylone tombe aux mains des Perses conduit par Cyrus le Grand. Une tablette datant de 523 avant J.-C. nous montre l’étonnante avancée astronomique résultant du règne de Nabuchodonosor (Néo-Babylonien de 605-562 avant J.-C.).
Ici, pour la première fois, nous constatons les positions relatives du soleil et de la lune calculées à l’avance, nous les trouvons, notées avec leurs dates précises, les conjonctions de la lune et des planètes avec les autres planètes, et leurs situations dans les signes du zodiaque, qui  semblent
ici bel et bien établi, c’est à dire les éphémérides mensuelles du soleil et de la lune, les principaux phénomènes des planètes, et des éclipses.
(p12) Après des siècles de  descriptions empiriques, l’astronomie prend enfin la forme d’une véritable science.
À partir de ce moment de nombreux documents, maintenant déchiffrés, dont l’un des plus récent  appartient à l’an 8 avant JC, permettront de suivre son évolution sous la domination des Perses (
Cyrus le Grand : Achémides de 539 à 330 avant J.-C.) , des Macédoniens (Alexandre le Grand de 330 à 323) ( Séleucides de 312 à 141 avant J.-C.) et des Parthes (de 141 avant J.-C.à 224 après J.-C.). (Franz Cumont)

Le dernier document connu rédigé sur une tablette cunéiforme est astrologique et date de 67 après J.-C. Cette tablette fût retrouvée dans l’Esagil, temple principal du dieu Marduk, situé dans le quartier sacré de Babylone.

Grèce 500 av J.-C.


 La Grèce et la science des philosophes  wikipedia

Jusqu’à Thalès (625-547 av J.-C.) (p36) chaque cultes sidérals proprement dit étaient étranger aux Grecs et aux Romains. Pour eux, les constellations demeurent une masse d’étoiles anonymes et chaotiques et ils ne différencient pas les planètes des étoiles fixes. A cette époque, même le Soleil et la Lune qui sont considérés comme divinités, occupent une place secondaire dans la religion grecque. Sélène, une des personnifications de la Lune n’a pas obtenu partout des cultes organisés, et pour Hélios, la personnification du Soleil, peu de temples ont été érigés en son nom, comme par exemple dans l’île de Rhodes.

(p37)La population pré-hellénique à très probablement partagé le culte des étoiles comme en parle Aristophane (450/445-385 avant J.-C.) et probablement quelques réminiscences du naturalisme des tributs aryennes ont conduit ce peuple à considérer les étoiles comme des êtres vivants. Mais ce fût un choc pour la croyance populaire lorsque Anaxagore (500-428 avant J.-C.) prétendit qu’elles n’étaient que des corps dans un état incandescent. Bien que le peuple était plein de vénération pour les grands luminaires, aucun temple ne fût bâti pour eux et le culte de ces forces cosmiques a été supplanté par l’anthropomorphisme.

Dissertation sur la vie et la doctrine d’Anaxagore
de Charles-Marie Zévort
publié en 1843
Mode texte disponible

PDF


(p38) Depuis Homère ( Vème s. avant J.-C.), les dieux ne sont plus des représentants physiques mais bien moraux ou plutôt immoraux, ressemblant aux hommes dans leurs passions étant seulement supérieurs par leurs pouvoirs.

Dionysos, dieu du vin et de l'extase 500 avant J.-C.
Dionysos, dieu du vin et de l’extase 500 avant J.-C.

Les dieux se mêlent à la vie terrestre et adoptent les causes de leurs fidèles en prenant même part aux troubles des villes dont-ils sont les protecteurs officiels. Ces êtres immortels seront proches des héros guerriers et seront portés en exaltation par leurs représentations. L’esprit de la religion hellénique est profondément humain et par l’idéal esthétique des poètes et des artistes qui les ont façonné, ils s’opposent à la déification des corps célestes, lointains pouvoirs, dépourvu de sentiments et de formes plastiques.

Naissance d'Aphrodite Vème s av J.- C. détail du trône Ludovisi Musée des THermes de Rome

Naissance d’Aphrodite (Vénus) Vème s av J.- C.
détail du trône Ludovisi Musée des THermes à Rome

(p39)Cependant les astres étaient rattachés aux dieux olympiens, bien qu’Apollon pris la place d’Hélios comme représentant du Soleil, la matière brillante remplacée par la jeunesse radieuse, les philosophes ont toujours attribués une place d’honneur à ces luminaires dans leurs panthéons.
(Franz Cumont)


Les physiciens ioniens (1ère école des philosophes, celle de Thalès VIème s. avant J.-C.) dont son dernier représentant au Vème s. avant J.-C., Anaxagore , raniment et justifient les vieilles croyances naturalistes. Ils seront les premiers philosophes Grecs à disserter sur les éléments. Cependant comme nous l’avons vu précédemment la réalité physique allait créer une certaine scission entre la religion et la science de l’univers. L’étude des astres participera au développement de la métaphysique, la météorologie, la médecine, la physique et les mathématiques.

Dictionnaire des sciences philosophiques de Adolphe Franck Publié en 1844
Anaxagore, biographie courte et son approche sur les éléments
Mode texte disponible

PDF

L’histoire  

 Memo (Site d’histoire)

"Au VI e et au V e  siècle av. J.-C., la conception mythique et synthétique des choses cède la place à un mode de pensée analytique, qui ouvre une voie intellectuelle véritable. Les penseurs commencent à interpréter les mythes dans une perspective historique et à voir dans les aventures des dieux ou des héros de simples faits du passé, ce qui incite les cités et les grandes familles nobles à vouloir se rattacher à ces êtres fondateurs et à glorifier leurs exploits; il naîtra ainsi de multiples chroniques ou traditions orales, souvent locales, dans lesquelles le mythe et l’histoire se mêlent inextricablement.   …."

 Hérodote (484 -425 av J.C.) wikipedia

Biographie

Hérodote à été surnommé "le père de l’histoire" par Cicéron. Historien et explorateur, il nous a transmis les connaissances qu’il a recueilli au cours de ses voyages. On retrouve dans ses écrits des informations fort intéressantes sur les coutumes des peuples qu’il a rencontré, dont des renseignements précieux sur l’observation et le culte des astres.
Voici quelques extraits que vous pouvez consulter dans les traductions de ses manuscrits ci-joint.

Histoire d’Hérodote volume I
traduit du grec par Larcher ; avec des notes de Bochard, Wesseling, Scaliger.. [et al.]
Auteur : Hérodote (0484?-0420? av. J.-C.)
Éditeur : Charpentier (Paris)
Date d’édition : 1850
Contributeur : Larcher, Pierre-Henri (1726-1812). Traducteur
Contributeur : Bochard (18..-18..). Annotateur
Type : texte , monographie en plusieurs volumes
Langue : Français
Localisation:
Bibliothèque nationale de France
Table des matières p 467
Mode texte disponible

Volume II

PDF


Histoire d’Hérodote
traduction nouvelle avec une introduction et des notes par P. Giguet
Auteur : Hérodote (0484?-0420? av. J.-C.)
Éditeur : Hachette (Paris)
Date d’édition : 1913
Contributeur : Giguet, Pierre. Traducteur. Éditeur scientifique
Type : monographie imprimée
Langue : Français
Localisation:
Bibliothèque nationale de France
Index des noms et des choses p555

PDF

La physiologie et la médecine


 Diogène d’Apollonie (Ve s av J.-C.) wikipedia

Philosophe grec qui a essentiellement disserté sur l’air et fût le premier à donner une description du système veineux et artériel.

Oeuvres complètes d’Hippocrate traduction E. Littré 1839
Selon Diogène: C’est l’air qui est la cause de l’inteligence car il se répend à travers tout le corps par les veines.p18. 
Un rapport avec Mercure? les gémeaux?
Mode texte disponible

PDF

Manuel de philosophie ancienne De Charles Renouvier 1844
Diogène et son principe de l’air, considèrant l’air comme régulateurs des choses. p140.
Mode texte disponible

PDF

 Empédocle d’Agrigente (484-424 av J.-C.) wikipedia

Philosophe, physicien, médecin

La combinaison et les propriétés des quatre éléments déterminent la santé ainsi que les tempéraments (sanguin,  lymphatique,  flegmatique, bilieux) et les caractères (chaud, froid, humide, sec).

 Alcméon de Croton  (500av J.-C.) wikipedia

Philosophe, médecin, physiologiste et astronome.
Il étudie les sens en déterminant que:
-L’air permet l’odorat
-L’eau permet la vue
Les sens étant conduit au cerveau par ces éléments.

Il semble également avoir étudié les éclipses de la Lune et les mouvements des astres.

 Hippocrate (460-370 av J.-C.) wikipedia

Hippocrate descendrait d’une famille de médecins, les Asclépiades, qui remonterait au 8e s. av J.-C.
A l’époque les connaissances se transmettaient de père en fils, le fils épousant la profession du père.

L’observation de la nature avait permis d’établir quelques principes introduit par Thalès et ses successeurs dont les quatre éléments,  les quatre caractères et les quatre humeurs (ou tempéraments).
On peut voir chez Hippocrate son intérêt pour ces préceptes mais également pour les saisons ainsi que les climats et les vents qui sont relatif à la météorologie. Par contre on ne trouve pas de traces d’une quelconque forme d’étude des astres qui permettrait d’avancer un diagnostique médical.


Des airs, des eaux et des lieux: p 13
"Oeuvres complètes d’Hippocrate" vol 2 (numérisé)
traduit par E. Littré 
Edition: Paris : J.-B. Baillière, 1840


Il semble que le corpus d’Hippocrate à été diffusé dans deux directions différentes. D’une part vers l’occident et d’autre part vers les arabes. Cependant de ce Corpus Hippocratique seuls 9 textes sur 60 relevés sont concordant de part et d’autre.


Encyclopédie de l’Islam
De Union Academique Internationale 1980
Edition: Brill Archive 1980
Mode texte disponible

p155.(numérisé)


Il a été également déterminé que le Corpus hippocratique était de plusieurs auteurs (au moins 4) Celui que nous connaissons sera célèbre pour sa médecine. Seul les 9 textes retrouvés aussi bien en langue latine (occident) qu’en langue arabe lui sont attribués.
Dans les autres textes qui ont été traduit uniquement en arabe, on retrouve un Hippocrate médecin célèbre pour son alchimie et son astrologie. Il semble cependant que ce ne soit pas le même Hippocrate.

Ces confusions justifieraient peut-être certaines affirmations d’ auteurs qui semblent lui attribuer certaines citations qui malheureusement ne se retrouvent pas dans son corpus.

En voici un exemple:

Dans son livre "L’astrologie populaire" p 148, Pierre st-Yves (1937) nous cite un passage retrouvé dans le " Livre des propriétés des choses" de Barthelemy l’anglais ( XIIIème s) traduit en français par  Jean Corbichon (1485-1486), en parlant des humeurs.(1)

Il nous cite: "Et pourtant, dit Hippocrate au début des pronostiques, en parlant de la Lune, qu’il est une planète au ciel que le physicien doit regarder, de laquelle planète la prévoyance fait beaucoup à merveiller" il continue en citant Galien et poursuit "Et pour ce le bon et parfait physicien, selon la doctrine d’Hippocrate, doit regarder la prime Lune, quand elle est pleine, car adonc croissent les humeurs au corps et la moelle….."

La première partie nous indique un emplacement dans les pronostiques (ici le manuscrit d’Hippocrate traduit par E. Littré)
Je l’ai parcouru de long en large sans y trouver aucune allusion à la Lune.

Dans la deuxième partie il parle des humeurs (ici le manuscrit d’Hippocrate traduit par E. Littré).
Je n’ai pas vu traces de ce passage.

Nous pouvons nous rendre compte en parcourant les manuscrits, qu’Hippocrate était un fin observateur. Son art était tourné sur l’observation du corps humain, de ses changements et de ses manifestations. Ces observations lui permettaient de poser un diagnostique et contrairement à une prévision par les astres, Hippocrate explique au paragraphe 17 des humeurs, qu’il pouvait faire une prévision des vents et de la sécheresse par les maladies tout comme  l’inverse, les maladies pouvaient se révéler dans certaines conditions admosphériques. On peut donc juste dire qu’Hippocrate pouvait établir des prévisions par l’observation de la nature.

Si on retrouve dans son corpus une partie des bases de l’astrologie que nous connaissons aujourd’hui, nous ne devons pas voir en cela, une indication que l’astrologie était utilisé par Hippocrate pour pratiquer sa médecine . Tout comme la médecine, l’astrologie a trouvé son inspiration aux travers de concepts identiques provenant de l’observation de la nature. Ces bases  ont été développés en premier par les babyloniens et ensuite par les physiciens, premiers philosophes. 

Franz Cumont
Franz Cumont

Reproduction d’une  petite tablette n ° 77821
de la Période persane

Reproduction d'une petite tablette n ° 77821 de la Période persan

Liste des mois associés à chaque planètes et signes du zodiaque avec leurs parallèles modernes.

1

Mois

Étoiles

Signes du zodiaque

1

Nisannu

(kakkab) (amel) Agru….

Le manoeuvre

2

Airu

" Kakkab u (kakkab) Alap shame

L’étoile et le taureau du ciel

3

Simanu

" Re’u kinu shame u (kakkab) tu’ame rabuti

Le berger du ciel et les grands jumeaux

4

Duuzu

" AL.LUL. (shittu)…

La tortue

5

Abu

" Kalbu rabu ….

Le grand chien (Lion).

6

Ululu

" Shiru ….

Vierge à l’épi de maïs

7

Tashritum

" Zibanitum ….

….

8

Araḫ shamna

" Akrabu ….

Le Scorpion.

9

Kislimu

" PA.BIL.SAG ….

Enurta (le dieu).

10

Ṭebetum

" SUḪUR.MASH ….

Le  poissons-chèvre

11

Shabaṭu

" Gula ….

La grande étoile

12

Addaru

" DIL.GAN.u rikis nuni

L’étoile…et le banc de poissons

Source: SIDNEY SMITH, MA, et CJ GADD, MA, assistants au sein du Ministère

Mithra sacrifiant le taureau au centre du zodiaque à Sidon en Phénicie Vème s av JC
Mithra sacrifiant le taureau
au centre du zodiaque
du Mithraeum de Sidon,  Phénicie
Vème/IVème s. av J.-C.

Ce bas relief a été découvert en 1887 à Sidon en Phénicie. L’occupation Perse à cette époque a permis le déploiement des différentes cultures de la région et permis leurs mixités, cependant, déjà depuis Thalès au siècle précédant, beaucoup de Grecs se rendaient en Egypte et Phénicie pour recevoir les enseignements des prêtres.
Le style est très clairement inspiré de l’art Grec qui confirme les contacts établis entre les peuples orientaux et celui de la Grèce. La coiffe que porte Mithra est un bonnet phrygien, peuple d’Asie mineur (voir carte) . 

Mithra est entourée des signes du zodiaque, du Soleil et de la Lune ( en haut et centre) et des quatre saisons ( au quatre coins).
Ce bas-relief représente les principales connaissances qui ont été établies par les babyloniens au cours des siècles qui précèdent cette période.

Mithra est d’origine perse (Iran actuel) et on remarque ici des éléments qui lui sont liés:

Le corbeau, le griffon, le serpent, le chien.
En savoir plus

Hermès Ingenui, copie romaine d'un original grec du Ve siècle av. J.-C., musée Pio-Clementino, Vatican
Hermès (Mercure) Vème s. avant J.-C

             Les Dieux Grecs

           Gaïa
              l
         Ouranos
              l
 
Rhéa——–—-Cronos
                           l            
               
Zeus——-Héra
                           l     

 Aphrodite———Arès
 Aphrodite——Héphaïstos
                      ——-Léto
                           l
                      Apollon
                      Artémis
                      ——-Maïa
                           l
               
      Hermès
                      ——-Métis
                           l
                      
Athena
                
Héstia
                   l
            Zeus—Déméter
                                l
                 HadèsPerséphone

             Poséidon

Terre

Uranus


 
 
Jupiter
d
Vénus

e
Vesta

E
GR
Pluton

Neptune

Saturne
d

 
Junon
d
Mars
Vulcain
t
e
Soleil
Lune


Mercure

Pallas

Céres

 

 

Herodote
Hérodote

Quelques Extraits

Clio livre I

CXXXI. Voici les coutumes qu’observent, à ma connaissance, les Perses. Leur usage n’est pas d’élever aux dieux des statues, des temples, des autels; ils traitent au contraire d’insensés ceux qui le font c’est, à mon avis, parce qu’ils ne croient pas, comme les Grecs, que les dieux aient une forme humaine. Ils ont coutume de sacrifier à Jupiter sur le sommet des plus hautes montagnes, et donnent le nom de Jupiter à toute la circonférence du ciel. Ils font encore des sacrifices au Soleil à la Lune, à la Terre, au Feu, à l’Eau et aux Vents, et n’en offrent de tout temps qu’à ces divinités. Mais ils y ont joint dans la suite le culte de Vénus Céleste ou Uranie qu’ils ont emprunté des Assyriens et des Arabes. Les Assyriens donnent à Vénus le nom de Mytitta, les Arabes celui d’Alitta, et les Perses l’appellent Mitra.

Euterpe Livre II

CIX…… l’origine de la géométrie, qui a passé de ce pays en Grèce1.
A l’égard du gnomon2 du pôle, ou cadran solaire, et de la division du jour en douze parties, les Grecs les tiennent des Babyloniens.
1.Pamphile raconte que Thalès de Milet apprit la géométrie des Egyptiens et qu’il en apporta la connaissance en Grèce(Diogène Laerce livre I.)
2.Le gnomon était une colonne ou obélisque dont on mesurait l’ombre pour déterminer la position du soleil (Miot.)
3.Il parait, par ce passage, que, du temps d’Hérodote, le jour se partageait en douze parties cependant on ne peut en conclure qu’on donnait à ces douze parties le nom d’heures. On ignore à quelle époque on commença à
désigner par ce nom les diverses parties du jour. (Larcher)

Asklepios
Asklepios

Ile de Kos l'Asklépeion
Ile de Kos "l’Asklépeion"

Hippocrate Asclepius Kos
Hippocrate Asclepius Kos


Les Aphorismes, Hippocrate traduction arabe et syriaque (808-873)Paris, BnF
Les Aphorismes d’Hippocrate en arabe

Une Histoire de la médecine
de Valentin Daucourt
Les développements principaux de la médecine de l’antiquité jusqu’au 19ème siècle.

Hippocrate de Pierre Paul Rubens
Hippocrate de Pierre Paul Rubens

(1) J’ai cherché le passage dans les propriétés de la Lune P 263 et dans les humeurs p 76 mais je ne l’ai pas retrouvé.

Rappelons les connaissances à ce jour:

Astronomiques 
-Les points cardinaux d’où découlent les saisons sont déterminés par l’observation du Soleil
-La position des étoiles fixes regroupées en constellations et la détermination des signes du zodiaque.
-Les signes du zodiaque indiquant les mois de l’année sert de point de repère pour établir les saisons dans le temps.
-Les éphémérides

-Les planètes sont différenciées des étoiles fixes et nommés pour cela les errants.
-Un premier système de l’univers considérant que les astres pouvaient tourner à des distances différentes.
-l’obliquité de la terre

Astrologiques
-Il y a des prévisions au départ des éclipses de la Lune.
-Il y a des descriptions empiriques des phénomènes en rapport avec les conjonctions des planètes et des étoiles fixes principales des signes du zodiaque.

Naturalistes 

-Les quatre éléments: le Feu, la Terre, l’Air, l’Eau.
-Les quatre caractères : Chaud, froid, humide, sec
-Les quatre tempéraments : Sanguin, lymphatique, flegmatique, bilieux

free hit counter

Suivre…..
2ème partie: Les philosophes grecs

Tous droits réservés à Marie-Luce Piette

Publicités
  1. #1 par Alouet le 17 avril 2008 - 7 h 58 min

    Une fois d e plus je suis sans voix devant ton travail et la présentation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :