L’Antiquité en video


   ______________________   L’Antiquité en images   ______________________
        ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Visionner sans problème : quelques conseilles
Video Accelerator vous permet d’accélérer le chargement des vidéos en streaming sur les sites spécialisés tels que YouTube, DailyMotion, iTunes, Yahoo Video, MetaCafé, Veoh, myspace, etc.
Un outil gratuit devenu indispensable pour visionner les videos dans leur entièreté!
 
 
    "Planète choc"
 



2/4   3/4   4/4
 
2/5   3/5   4/5   5/5
 

 
 
       "National geographic"
 
Vallée de l’Indus : Les collines des morts 1/4
2/4   3/4    4/4

 

2/4       3/4      4/4

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
Quels furent les commencements de l’homme?
Où est née la civilisation?
A partir de leurs observations les scientifiques ont élaboré plusieurs théories.
Mais pouvons nous réellement répondre à cette question alors que régulièrement de nouveaux faits viennent boulverser ces connaisssances?

Il y a un siècle un archéologue arrive à la conclusion que la cité de Tiwanaco dans l’actuelle Bolivie était un observatoire astronomique aligné sur la position des étoiles et du Soleil. Il en déduit son âge 17000 ans.
Disposant aujourd’hui de meilleurs instruments astronomiques ont peut penser à 12000 ans.
Le sphinx a-t’il été batti bien avant l’aube de la civilisation?
Parfois des faits nouveaux viennent boulverser les théories dominantes. Ils vous sont présentés dans ce documentaire en compagnie de spécialistes qui élaborent de nouvelles théories suseptibles de changer notre regard sur l’histoire de la civilisation toute entière.
 
 
 
Le seul texte que nous ayons sur l’Atlantide nous vient de Platon.
Ce philosophe Grec entièrement dévoué à la recherche de la vérité, fût sans doute le plus grand sage de tous les temps.
L’histoire lui aurait été conté par son aïleul Critias qui aurait été instruit par Solon qui lui-même  la tenait d’un prêtre Égyptien. Son récit est émaillé d’indices sur l’emplacement du monde perdu mais comme dans toutes véritables énigmes, et celle-ci garde jalousement son secret depuis trois milles ans, les indices sont imagés et obscures. Chacuns les interprètent à sa manière.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un très ancien texte raconte : 
"Enki le dieu des eaux fertilisantes a porté son regard sur l’Euphrate…il c’est dressé fièrement comme un taureau fougueux, … il a pointé son membre et a répendu sa semence… il a rempli l’Euphrate d’une eau étincelante… Le tigre ensuite c’est soumis à lui comme un taureau impétueux qui apporte le présent nuptiale.
La terre douce, la vache féconde sont impregnés de la riche semence du ciel. Dans la joie, la terre a donné naissance aux plantes de vie. Dans la luxurience, la terre a laissé coulé la bière et le miel."
 
La découverte de la Mésopotamie et de son histoire au fil des fouilles archéologiques.
Ce documentaire est réalisé au départ du livre "il était une fois la Mésopotamie" de Jean Bottéro.
 
 
 
 
 
 
Pendant près de 5000 ans le désert de sable Iraquien a gardé les traces d’une des plus vieilles civilisations connues, les sumériens.
Le monde leurs doit tout.
Les sumériens ont inventé l’écriture et la roue, ils ont divisé le temps en secondes et minutes, ils ont dompté la nature et batti des citées gigantesques, ils ont favorisé la culture et les arts.
Leurs caravanes traversaient les déserts et traçaient les premières routes commerciales. Leurs récits ont inspiré nos mythes fondateurs. La Bible a préservé une partie de leur mémoire.
Ils ont écrits l’histoire de l’humanité à ses balbutiements. Pourtant il y a 4000 ans cette civilisation c’est éteinte. Pendant longtemps son existance est demeuré un mystère. Aujourd’hui les sables du désert dévoilent enfin aux achéologues les secrets de cette fascinante civilisation.
 
 
 
 
…Après la chute de la tour de Babel, les hommes se dispersèrent sur toute la surface de la terre, implantant des collonies à travers le monde. Certains allèrent au-delà des mers à bord de navires. Certaines nations gardent encore le nom que leurs ont donné leurs premiers fondateurs….
 
Dans le livre de la Genèse et dans les écrits de Josephus, un historien juif du premier siècle, il est question d’une migration préhistorique (protohistorique?) de mésopotamien en Afrique.
Seraient ce les mésopotamiens qui en s’installant en Egypte auraient donné naissance à la civilisation pharaonique ?
Au plus profond du désert oriental, le long des gorges qui relient la Mer Rouge au Nil, de milliers de pétroglyphes ont été découvert.
Cette imagerie mythologique pourrait détenir le sens caché d’une incroyable aventure.
 
 
 
 
 
Il y a 5000 ans, bien avant les grecs et les romains, une civilisation a conçu et édifié des monuments défiant l’imagination.
-La première digue
-l’édifice le plus haut
-La plus grande des citées
-La plus grande représentaion à la gloire des souverains.
 
 
 
 
 
 
 
 
En dépit des nombreuses découvertes permises par l’archéologie, la question de savoir comment et par qui les pyramides ont été construites n’a jamais été élucidée.
D’après l’historien grec Hérodote, qui a écrit 2000 ans après leur édification, elles auraient été bâties en 30 ans par une armée de 100 000 esclaves. Depuis une dizaine d’années, des découvertes importantes ont été faites sur les bâtisseurs des pyramides.
En 1990, dans une commune de la banlieue du Caire, un bloc de pierre est mis au jour par un tractopelle.
Les travaux sont arrêtés et les archéologues découvrent peu à peu un village datant du troisième millénaire avant notre ère et s’étendant sur près d’un km2. Peu de temps après, un cimetière sur deux niveaux est découvert à proximité des pyramides.
Pour les archéologues il s’agit très probablement du village et du cimetière des ouvriers travaillant à leur construction.
 
 
Comment les pyramides, mausolés de plus de centaines de mètres, ont elles pû être construites avec tant de précision? Quelles techniques ont été utilisées ? Aujourd’hui les pyramides commencent à révéler leurs secrets, les mythes volent en éclats et la vérité se fait jour.
-l’alignement et le nivellement du sous bassement
-l’extraction des pierres
-la taille du granit
-le polissage du calcaire
-l’élévation des blocs de pierres
A quoi servaient les pyramides?
La religion égyptienne et l’astronomie.
Des chambres secrètes encore à découvrir?
 
 
 
 
 
 
 
L’Italien Elio Diomedi a récemment étudié sérieusement la question du déplacement des pierres et sa théorie semble avoir l’aval des autorités compétentes égyptiennes. Selon lui, les pierres étaient bien déplacées sur des traîneaux en bois qui glissaient sur des rails en bois posés sur des traverses également en bois (tout comme une voie de chemin de fer moderne). Le glissement du traîneau était largement facilité par un lubrifiant efficace : la graisse d’animal. Ceci permettant de tiré une pierre de 2 tonnes facilement par seulement 2 personnes au lieu de 12 avec peine.
Il explique également les différentes techniques utilisées pour le transport des pierres et granites sur le Nil ainsi que la possible technique utilisée pour l’élévation de celle-ci sur la pyramide.
Il ajoute à cela la technique de ponçage du granit.
 
 
 
 
 
 
 
 
La pyramide de Khéops (2650 av JC) incarne la puissance du deuxième pharaon de la IVe dynastie de l’Egypte ancienne. En édifiant ce monument, dépassant en taille et en perfection la pyramide de son père Snéfrou, Khéops voulait asseoir son pouvoir et garantir sa place dans l’éternité auprès des dieux. Les temples d’Abou-Simbel furent construits quelque 1300 ans plus tard, par le troisième pharaon de la XIXe dynastie : Ramsès II. Taillées directement dans la montagne, leurs façades sont célèbres pour leurs statues de colosses incarnant les dieux et le couple royal. Leur conception témoigne de la connaissance des Egyptiens concernant les trajectoires du Soleil et de la Lune à travers les saisons. Des reconstitutions et des images de synthèse permettent de revivre la construction de la pyramide de Khéops et des temples d’Abou-Simbel.

Les Egyptiens sont les héritiers d’un antique savoir et d’une antique sagesse. Selon Graham Hancock et Robert Bauval, il y a de vrais qualités astronomiques dans la disposition des pyramides. Selon eux les pyramides représentent le ciel du temps passé et nous en font la démonstration.

John West parallèlement au travers de ses recherches géologiques rejoint leurs conclusions quant à la datation du Sphinx qui daterait d’au moins 10000 ans.

 

Les batisseurs des pyramides
Les barques funéraires
Les momies
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les premières civilisations humaines sont apparues il y a près de 5000 ans
au Moyen Orient. Les premières citées, les premières religions, les premiers
rois. Une organisation radicalement nouvelle des sociétés et puis l’écriture qui
à fait rentrer les hommes dans l’histoire.
Les fouilles du 20ème siècle ont fait du pays de Sumer en Mésopotamie le
foyer unique de cette révolution. Mais au cours des années 2000 un trésor a
surgit des vallées perdues des montagnes du sud de l’Iran. De somptueux vase de
pierres témoins d’un autre berceau dont nul n’avait encore soupsonné
l’existance.
Les plus anciennes légendes mésopotamiennes évoquaient bien un antique
royaume nommé Aratta protégé par de hautes montagnes mais aucun archéologues
n’avaient retrouvé sa trace et pour certains Aratta n’était qu’un mythe.
 
 
 
 
 
 
Nous sommes dans la plaine du sud du Pakistan. Un édifice étonnant composé
de dizaines de millier de briques d’argile est le plus élevé d’une antique
citée, Mohenjo Daro, construite avant le 3ème millénaire avant notre ère.
Pourquoi la citée fut-elle abandonnée 1000 ans plus tard ?
La citée est la plus grande ville de l’histoire dont l’urbanisme ait été si
mûrement réfléchi.
La civilisation qui est née ici au bord du fleuve Indus était aussi évoluée
que celle d’Egypte et de Mésopotamie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Onze tablettes d’argile raconte l’histoire d’un Roi légendaire. Dans le
plus ancien récit de l’humanité il tient le rôle principale, celui du souverain
du royaume d’Uruk. Sa brutalité, sa tyramie et sa soif de plaisir sont sans
limite. Il se veut l’égale des dieux. Mais au termle d’un voyage initiatique il
s’amendera et conduira son royaume à la prosperité.
Andrew George spécialiste de l’Orient ancien a réuni tout les textes
originaux en cunéiforme traitant de Gilgamesh. Il a pû ainsi complèter cette
légende.
Découverte de cette civilisation d’Uruk et des techniques utilisées encore
de nos jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

free hit counter  

 
 

 

 
 
 
 
 
Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :